La cellulite: Sculpsure / Cellfina

La cellulite concerne des milliers de personnes dans le monde, et est un motif de consultation fréquent.

Selon le type de cellulite, différents traitements sont à envisager.
Ces traitements peuvent être complémentaires, selon que les divers mécanismes de cellulite sont intriqués chez une même personne.

L’aspect peau d’orange

Il est en réalité dû à un problème de rétention d’eau. Cette cellulite s’accompagne de jambes lourdes, parfois douloureuses, notamment en fin de journée.
L’objectif est alors de stimuler l’élimination de cette surcharge hydro-sodée, soit de favoriser les techniques de drainage :

  • Activité aquatique deux fois par semaine
  • Thé drainant
  • Massage de drainage lymphatique chez un kinésithérapeuthe

Bien entendu, rien de définitif, et le problème se réinstallera dès lors que l’on arrête.
L’approche est laborieuse donc, mais c’est la seule efficace !

La cellulite graisseuse

Cette cellulite peut-être présente sur l’ensemble ou une partie de la surface des cuisses.
Elle est souvent présente dans le cas d’une surcharge pondérale.

La première chose à faire est donc d’optimiser ses habitudes diététiques et sportives, afin d’atteindre son poids de forme.

Par la suite, le laser SCULPSURE pourra apporter un réel bénéfice sur volume et aspect de la peau en regard de la zone de la culotte de cheval notamment.

  • 2 séances à 6 semaines d’intervalle sont nécessaires.
  • La séance dure 50 minutes (25 minutes x 2) et est supportable même si inconfortable (sensation de chaleur)
  • Après la séance, un œdème modéré et un endolorissement peuvent être présents quelques jours. Des petits nodules non visibles mais palpables peuvent également survenir, et se résorbent alors en quelques semaines.

Trois mois après la deuxième séance, nous pouvons observer le résultat, qui dans une grande majorité des cas, laisse voir une amélioration du volume comme de l’aspect de la peau, de par son action combinée sur le tissus graisseux et la peau.

La cellulite fibreuse: les capitons

Dans ce cas, il est possible d’observer des capitons, notamment sur les fesses, présents même en l’absence de surcharge pondérale et/ou de rétention d’eau.
Ces capitons sont visibles spontanément, en l’absence de contraction musculaire des fesses, et sont expliqués par la présence de fibres sous la peau, ayant un effet rétractile.

Le traitement adapté est alors le Cellfina, méthode permettant justement d’aller couper ces fibres sous la peau, et de libérer ainsi la peau des capitons afin d’obtenir un aspect lissé.

Cet acte semi-invasif se fait en deux heures en moyenne sous anesthésie locale, et a pour principale suite la présence d’ecchymoses pendant deux à trois semaines.

Le relâchement cutané

 Parfois, il s’agit seulement du vieillissement de la peau. En effet, le relâchement de cette dernière peut provoquer un aspect capitonné.

Dans ce cas enfin, il faut penser à des méthodes de radio-fréquence, qui permettent un effet « lift » !

  • Quatre séances sont nécessaires, espacées de 15 jours chacunes.

La peau est lissée, et le galbe des fesses peut également être amélioré !

laser hyperthermique sculpsure
capitons